Auteur : Pierre Lagrange

Joueuse , curieuse et exploratrice dans l’âme, j’ai voulu déambuler » le temps de l’atelier » avec mon En-Vie du moment .. »
pour le Plaisir de l’Expérience!!

…Quelle  » Ré-JOUISSANCE » !!

A consommer sans modération !!

 » Pierre porte en lui cette « vibration » de l’ouverture à tous les champs des possibles offerts par les synchronicités, ouvrant avec une facilité déconcertante pour le mental un espace de reconnexion, de guidance, de sagesse et de compréhension qui apportent un éclairage direct sur ce que la vie nous invite à être et suivre, donnant accès à des informations insoupçonnées et à de choix de vie qui semblent justes pour celui-celle qui veut bien l’entendre et s’y ouvrir  « .

Lionel (coach et formateur : https://www.lionel-lacroix.com/)

Merci pour cet accompagnement dans une déambulation riche en synchronicités !

Du tirage des cartes au dernier conseil de chanter pour rester connectée à mon intuition en passant par la lecture d’un conte reliée au sujet, je me suis sentie bien préparée à aller faire mes premiers pas. J’en retiens la surprise d’avoir reçu des fleurs et la subtile vibration qui m’a traversée à ce moment-là, un signe qu’il est bon d’aller taper aux portes et un clin d’œil du bonheur pour les mois à venir.

Merci pour cette belle aventure qui continue d’infuser en moi.

Un ami m’avait parlé de cet atelier avec tellement d’enthousiasme que j’ai eu envie d’essayer.

Wouaah ! Quelle joie de sentir la vie me répondre !

L’ordinaire m’a dévoilé sa magie quand je suis à l’écoute de ce fameux hasard. Et tout s’ordonne et « donne son or »

Je me sens reconnectée à mon plaisir. Ne suis-je pas efficiente quand je suis l’appel de mon cœur ? OUI !

Merci à Pierre de nous faire partager sa lumineuse expérience dans cet accompagnement !

A partager ou même à offrir !

Sabine (artiste plurielle : https://www.lalayati.com/)

Expérimenter la vie comme un poète-voyageur : c’est ce qu’en substance nous propose Pierre.

Une séance avec ce fringuant sexagénaire au regard clair et amusé ne ressemble à rien de connu.

D’abord il satisfait le cerveau gauche de concepts renversant notre vision du monde : et si la réalité n’attendait que nous pour se laisser rêver ?
Ensuite il éveille notre cerveau gauche avec ses citations et histoires tirées au « hasard », avant de nous laisser nous surprendre dans les rues lors d’une déambulation intuitive, ouverte à toutes les rencontres, à tous les messages, à tous les possibles. Et je ne vous raconte pas la fin…

Que dire d’une expérience ou s’épousent si intimement :

  • universel et personnel,
  • lois et messages,
  • sens et révélations,
  • amusements et stupéfactions ?

Pour le moins qu’il s’agit d’un voyage qui nous met en vacances,
pour le mieux que Pierre partage avec délice une voie qu’il a trouvé, accessible à tous, entre soi et Soi... »

Franck (fondateur de happyplanète )

Pour définir cette expérience 2 mots se sont imposés : « bluffant » et enthousiasmant.

Si je l’ai faite, c’est que je croyais un peu avoir, sinon une réponse, au moins une piste ou des idées. Mais là, je l’ai eue en détail : la problématique ET la réponse que j’ai pu mettre en action dès l’atelier fini ! Je dirai que la Synchronicité est magique.

J’aime voyager mais le voyage le plus important pour moi est celui que j’entreprends à l’intérieur de moi même à la découverte du « qui suis je ». Souvent au fonds de moi même il y a un questionnement qui m’échappe et en faisant ce petit travail sur moi même, en cherchant : « quelle est cette essence que je cherche à rejoindre ?  » et en maturant un certain temps, se dessine approximativement un chemin à explorer, que je peaufine jusqu’à « l’idée ainsi épurée, »

J’ai donc écris avec concision ce que je recherchais au fin fonds de moi même. C’est donc dans l’énergie de ma question, mais en faisant abstraction, que ma quête  a commencée avec des yeux l’explorateur.

Après une demi heure, j’en suis restée « baba » d’avoir remplie la feuille de déambulation et surtout de sentir cette liesse intérieure qui me donnait des ailes. Mais le comble fut de constater, en rédigeant l’histoire, que la réponse à ma question, je venais de l’écrire de ma main, comme une évidence surgissant de toutes les suites de synchronicites.

Essayez, le résultat est tout simplement : EPOUSTOUFLANT »

« Une belle expérimentation, à la recherche du sens qui nous anime et anime la matière. Un moment dense qui demande à être déployé dans des devenirs pleins de jouissance et d’Eros. Merci pour vos belles histoires qui résonnent de toutes parts ! »

Comme dirait Jean François Vézina,

« l’inattendu ce n’est pas ce que nous attendons,
mais ce qui nous attend ».

Le « Je du hasard » est une invitation au voyage de découverte de ce qui nous attends en lien avec une intention. Il nous faut alors entrer dans la disposition de « ne rien savoir ». Si nous captons cette disposition inter-rieur, nous arrivons alors à « Ne rien présupposer et nous attendre à tout ».

Nous sortons du « connu » et son cortège de « sous-venirs » venus du passé
Nous entrons dans le « non connu » et ce qui pourrait bien être nos « sur-venirs » venus du futur
Alors laisser « Sur-venir » c’est inviter le futur dans notre présent

Cette disposition serait-elle à la racine de Tout ?

Un texte intéressant de Krishna Murti sur ce sujet !

Le ‘non-savoir’ …

Quel est l’état de l’esprit qui dit :  » Je ne sais pas si Dieu existe, si l’amour existe  » … C’est-à-dire lorsqu’il n’y a pas de réponse de la mémoire ?

Je vous en prie, ne vous trouvez pas immédiatement de réponse à la question, parce que, dans ce cas, votre réponse ne consistera qu’à connaître ce que, d’après vous, la réponse devrait être ou ne pas être.

Si vous dites :  » C’est un état de négation « , vous êtes en train de comparer à quelque chose que vous connaissez déjà … Par conséquent, cet état dans lequel vous dites :  » je ne sais pas  » n’existe pas…..

Donc l’esprit qui est capable de dire :  » je ne sais pas  » est l’unique état où il nous soit possible de découvrir quoi que ce soit !

Mais celui qui dit :  » je sais « , celui qui a infiniment bien étudié toutes les diversités de l’expérience humaine et dont l’esprit est encombré d’informations, de connaissances encyclopédiques, peut-il jamais faire l’expérience de cette chose qui ne peut pas être thésaurisée ?
… Il s’apercevra que l’entreprise est extrêmement ardue.

Lorsque l’esprit s’écarte complètement de tout le savoir qu’il a accumulé, que pour lui il n’y a plus ni Bouddha, ni Christ, ni Maîtres, ni dispensateurs de savoir, ni religions, ni citations … Quand l’esprit est complètement seul, exempt de toute contamination, ce qui signifie que le mouvement du connu a cessé … Alors seulement devient possible une formidable révolution, un changement fondamental…..

L’homme religieux, c’est celui qui n’appartient à aucune religion, à aucune nation, à aucune race, qui est, à l’intérieur de lui-même, complètement seul, dans un état de non-savoir, et c’est pour lui qu’advient la bénédiction du sacré.

‘ Le livre de la méditation de la vie’ J. Krishnamurti

Source : http://www.epochtimes.fr/mecanique-quantique-expliquer-coincidences-33070.html

Lorsque se produisent des coïncidences frappantes, il nous semble que nous sommes liés au monde d’une manière mystérieuse. Par exemple, nous pensons à une chanson que nous n’avons pas entendu depuis des années… À ce moment précis, elle passe à la radio. Alors, notre esprit paraît connecté au monde, à tout ce qui l’entoure, et la coïncidence se produit comme un état mental et physique à la fois.

Les coïncidences peuvent aussi apparaître entre le psychisme de deux personnes. Par exemple, on aura mis précisément la même chemise qu’un très bon ami, sans le savoir.

« Les phénomènes de synchronicité se caractérisent par une coïncidence significative qui apparaît dans un état mental (subjectif) et un événement qui se produit dans le monde extérieur (cible) », explique le Dr Francois Martin du Laboratoire de physique théorique de l’Université de Paris, aidé par le Dr Federico Carminati, physicien à l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), dans une publication de 2009 parue dans le Journal of Cosmology intitulée Synchronicité, information quantique et psychisme.

François Martin affirme que la synchronicité ne peut pas être expliquée par la physique classique. Cependant, pour lui l’intrication quantique permet de clarifier la connexion entre l’esprit et la matière, entre l’esprit de plusieurs personnes. Il utilise la mécanique quantique pour examiner la relation entre l’esprit conscient et l’esprit inconscient, mais aussi pour observer le libre-arbitre.

Les hasards surviennent régulièrement dans nos quotidiens. Suivant nos contextes de vie, nous les accueillons de façon humoristique, parfois plus grinçante…

Lorsque nous les remarquons, ils restent le plus souvent comme des clins d’œil énigmatiques prêtant à sourire. Mais lorsque ce sont eux qui semblent « nous remarquer » alors ils paraissent comme autant de failles dans le rationnel, de ruptures du temporel, de brèches dans le connu.

Mais s’agit-il de simples clins d’œil ?
Ne seraient-ils pas bien plus ?
Une invitation à quelque chose de plus profond, de plus révélateur de nous-même, et pourquoi pas être autant de réponses aux questions qui cherchent à se poser en nous ?

Et si ces hasards nous invitaient à parcourir un chemin à l’envers de la logique,
un chemin « allant vers »
nous conduisant « à l’endroit » de soi ?

#4 Pierre | Derrière les mystères de la synchronicité

NOUVELLE VIDÉO 🎬👉 #4 Pierre | Derrière les mystères de la synchronicité ✨Chasseurs d'espoir – Le film prend des airs de Sciences & Vie pour vous parler de synchronicité. Vous savez, ces coïncidences trop belles pour être fortuites ! 😊Une vidéo pour célébrer les 47% de la campagne ! Merci infiniment à tous les participants. ♥Pour permettre à chasseurs d'espoir de voir le jour, rendez-vous ici :➡ https://www.helloasso.com/associations/hemera-productions/collectes/chasseurs-d-espoir-le-film

Publiée par Chasseurs d'espoir – Le film sur Mardi 13 novembre 2018

Si l’envie d’en savoir plus vous vient, alors cheminons déjà avec les mots et voyons où ceux-ci nous mènent…

 

Sur le chemin des Hasards...

Au début du chemin, tout est dans l’ordre des choses :
Chaque événement ses conséquences,
Chaque conséquence ses causes,
Et tout est bien…

Puis survient un évènement imprévu, remettant en question l’ordre statistique et probable de la réalité…

Simplement décrit, ils est nommé Hasard,

Au détour d’une remise en question, ces hasards répétés viennent bousculer notre perception du monde. Du sens apparaît, subtil, de plus en plus précis.

Décryptés, Jung les nomme Synchronicités,

Pas à pas, d’une simple « ex-plication » du sens survient bientôt une « im-plication » des sens, une sorte de dialogue où deux réalités « incidentes » l’une avec l’autre initient à une « inter-action »  intime, où l’ « âme-agit » semble estomper l’horizon du tangible.

Nous les nommerons Conversation

A l’arrivée, de ce jeu symbolique émerge un « Je » initiatique duquel surgit un dialogue.
Un dialogue avec un « Autre » encore inconnu,
Une conversation en écho,
Une résonance agissante,
Une conversation en « Echo-incidence »

Alors…

Si les hasards vous interpellent, et que vous êtes joueur…
Si vous présagez un sens caché et que vous êtes curieux…
Si vous entrevoyez un possible décryptage et que vous êtes intuitif…
Si vous pressentez un voyage intérieur et que vous  êtes explorateur…
Si vous présumez un dialogue possible et que vous êtes aventureux…

Alors venez vous essayer à cette conversation en « écho-incidence »,

Là où les hasards dépourvus de sens
nous invitent à jouer avec « nos dés pourvu de sens »