« Je n’ai pas participé directement à un atelier mais Pierre m’avait expliqué le principe de ce « Je du hasard ». Je trouvais l’idée intéressante d’autant que je traversais une période difficile aux prises avec des sentiments confus, sorte de malaise sur lequel je n’arrivais pas à mettre de mots. J’ai donc mis en « co-incidence »ce malaise et, comme il me l’avait proposé, je me suis mise à « inattendre » une réponse. En l’espace d’une semaine j’ai vécu 2 situations qui ont eu en moi un fort impact émotionnel :

  1. Je venais de passer 1h sous un soleil de plomb a récupérer des palettes pour me fabriquer un sommier de fortune. Je venais de finir une pause, quand, dans mon regard vide je m’arrêtais sur un petit dé rouge translucide qui me montrait le chiffe 1. Comment vous dire comme ça m’a fait rire et que je « lui » ai répondu « ben oui et alors je le sais que je suis seule » car j’avais vraiment l’envie profonde d’être aidée par un proche, surtout mon compagnon.
  2. Un autre jour de cette même semaine, rentrant chez moi, je roulais derrière un camion militaire. J’aperçus dans la remorque bâchée, un très jeune soldat, tenant une arme serrée contre sa poitrine et recroquevillé sur lui-même. J’ai ressenti à nouveau une très forte émotion me renvoyant encore à ce même sentiment de solitude.

Ces deux évènements ont eu un fort retentissement sur ce que je vivais à ce moment de ma vie, mais aussi de ce que je représentais dans ce monde, la place que j’occupais ainsi que chacun d’entre nous : des grains de sables qui se pensent aussi gros et aussi important que des planètes ! Voila ce ressentit qui est pas vraiment explicable mais qui est réellement bouleversant…

Savoir qu’on est un tout mais qu’on est aussi tout seul, que des milliards de détails font un tout.

Avoir conscience du monde qui nous entoure, dé-zoomer sur un détail en prenant conscience de toutes les autres choses du monde que nous ne connaissons pas. Prendre beaucoup de recul sur le petit détails routinier et le comparer avec l’univers inconnu.. Je pense que chacun d’entre nous devrais ressentir ça. Ce n’est pas un don mais une prise de conscience qu’on oublie parfois de faire.

0 comments

Leave a reply