Auteur : Pierre Lagrange

Entre maîtrise et lâcher-prise…la verticalité !

La « déambulation » a été pour moi un moment très spécial.
Je me suis senti porté par un ressenti intangible, doux et joyeux.
Les signes étaient nombreux, nettement plus que d’ordinaire.

Répéter cette expérience sera une manière efficace de renforcer ma foi dans la justesse du lâcher-prise et pour me rappeler de me laisser m’écouler (flow)

Merci Pierre pour ton soutien à rentrer dans un état de réceptivité, et pour test apports sur l’interprétation des signes.

Cet état intérieur est comme un guide qui montre le chemin.
Je me souhaite de vivre davantage en contact avec ce guide intérieur pour que mes pas me mènent vers moi et me donnent d’être aligné avec ma juste place.

« J’ai mis des années avant de me décider à partir à l’aventure déambulatoire … Je voulais et en même temps, je ne voulais pas…Un peu craintive avec le hasard qui pourrait donner à voir de soi…

C’est avec bienveillance que Pierre a réussi à me faire percevoir que l’on pouvait réellement être écouté et s’écouter, sans avoir à trop se dévoiler.

C’est sur fond d’histoires, d’images et de poésies; des outils poétiques et désarmants, que les évidences s’énoncent.

Merci pour cette belle aventure étonnante, qui peut mettre en lumières des évidences cachées que l’on ne voyait pas, et qui peuvent être soutenantes »

Cathy

By Pierre Lagrange

« A la rencontre des messages de l’Univers, au détour d’un van !

Etre attentive aux synchronicités, c’est une manière d’être sensible aux messages distillés finement sous mes yeux, un peu comme des rêves éveillés, à la suite de l’enseignement de Jung.

La proposition de Pierre m’a confortée dans l’idée que l’inconscient peut se manifester directement à nous, et sous tant de formes différentes.

  • Point de départ : le van de Pierre où l’atelier du chaudron ! L’essentiel était de bien définir mon intention, et à ce jeu Pierre sait très bien accompagner le questionnement, les errances entre plusieurs propos pour guider vers une formulation claire et synthétique. J’ai adoré me plonger dans les cartes de couleurs, et découvrir à quel point leur vibration était en alliance à mon état du moment. Quelle surprise d’écouter l’histoire associée à chaque couleur !
  • 2ème étape : la déambulation, au fil de l’eau. Et quelles surprises au gré de cette promenade ! Des affiches placardées sur les murs, des musiciens de rue, des parents avec leurs enfants, une bignone gigantesque d’une liberté folle s’élançant au delà des toits…
  • 3ème étape : retour au van, retour en mots, débriefing et clarification du fil conducteur reçu au travers des événements glanés au fil de la déambulation.
  • Cerise sur le gâteau : un dernier tirage de cartes, celui des rives, pour aider à me positionner, toujours en lien avec mon intention de départ. La boucle est bouclée ! Il ne me reste plus qu’à rester bien au centre du fleuve !!!

Un vrai voyage, une véritable découverte, à pratiquer chaque fois que l’on ne sait plus quel chemin prendre !! 0 accoutumance, quoique ! On en redemanderait bien…

Merci Pierre pour ton écoute et ta guidance bienveillante 🙂 »

Corinne

By Pierre Lagrange

« C’est en toute confiance que j’ai joué le jeu et lancés les « dés pourvus de sens » au hasard.

Une déambulation dans un lieu d’exception à St Guilhem le désert ou mon intention à trouver sens au fil de l’expérience.

Mille mercis à Pierre pour cette belle aventure de tous les possibles.

Une expérience à ne pas manquer ! »

« Une expérimentation de la déambulation autour des synchronicités…
Habituée à repérer les « hasards » du quotidien, j’ai pu identifier aussi une autre façon plus en conscience de répondre à des interrogations grâce à une déambulation guidée et interprétée par Pierre Lagrange.
Cette déambulation aussi simple, pertinente et attentionnée convient à toute personne selon moi et mon expérience.
Un atelier ludique et réel,  Pierre ayant cette facilité de nous mettre sur la voie, grâce à son écoute active, sans pour autant influencer notre lecture. »
Marie Camus

« J’ai beaucoup apprécié mon voyage vers les synchronicités accompagné de Pierre.

J’ai été très surprise de la magie qui s’est mis en place naturellement pour répondre à ma question. L’écoute très attentive et bienveillante de Pierre m’avait d’abord bien aidé à définir mon intention et a su me mettre dans l’écoute m’éloignant un moment des sentiers du doute que je connais bien …

Mais ce n’est rien à côté de son accompagnement généreux et inspiré autant que très respectueux qu’il a su avoir ensuite pour mettre de la lumière sur les réponses. J’ai également senti beaucoup de patience et de clairvoyance dans sa présence et une richesse très éloquente dans ses interprétations.

Pour moi ce fut une expérience hors du commun qui ouvre des portes vers une réalité plus confiante qui m’a permis une vision initiatrice pleine de sens de la vie.

Je recommande à chacun de pouvoir prendre ce temps d’écoute très spécial pour lui même et remercie Pierre d’avoir conçu cet outil qui va si bien avec ses compétences »

Valérie Parvati  sonoreflexothérapie

 » Je me suis rendu à la déambulation avec plus de curiosité que d’attentes, quoique !
La présentation de Pierre sur le phénomène des synchronicités m’avait « parlé ».

En déambulant avec attention et présence Pierre propose de s’ouvrir à une autre forme de langage, chargé de clin d’oeil, de « révélations », de sens, qui peuvent se manifester à chaque instant durant les situations variées qui s’enchaînent .

Une démarche inédite, poétique et amusante pleine de surprises qui m’a permis une belle prise de conscience totalement inattendue sur mon ressenti et ma perception des règles et de l’autorité »

Marc
http://www.mandala-sable.fr

L’homme fait face à un écueil de taille…

La nature de la matière l’environnant est liée à la façon dont il l’observe.
Sa façon d’ « envisager » le monde participe de l’émergence de celui-ci.

La partie de cache-cache est engagée de longue date et le voilà, maintenant, face au miroir de lui-même qui le regarde et l’interroge : que voit-il de ce qu’il est ? Comment nous « dé-visageons-nous », et avec quel langage « en-visageons-nous » de dialoguer avec cet Autre ?

Plus loin dans le livre « Dialogue avec l’ange », celui-ci nous répond :

« Quoi de plus naturel que de parler ensemble ?
C’est au sommet de tes questions
Que tu trouveras la réponse
Je suis là,
Je ne peux te parler que de là »

Le dialogue avec cet « autre que soi » serait naturel, nous dit-il. Soit…Mais où le sommet de nos questions se trouve-t-il ?
Le sommet évoque l’endroit où il n’est plus possible d’aller plus haut, où rien sous nos pieds et dans nos mots ne nous permet de nous élever.

Si j’ai une réponse possible, suis-je au sommet de ma question ?
Au-delà de nos limites et de nos concepts serait la réponse ?
Se laisserait-elle trouver dans un renoncement, un « je ne sais pas » fertile, substrat d’un inconnu en germination ?

A cette place là, et en temps ordinaire, notre vécu temporel nous fait tourner dans le labyrinthe de la dualité : puissance et impuissance, maîtrise et fuite. D’une rive à l’autre du mental et de l’émotionnel, nous cherchons inlassablement une sortie dont nous serions à l’origine tout en sachant que c’est parfaitement vain.

C’est à ce constat que le « Dialogue » s’instaure :

après l’ex-ploration de nos limites,
après avoir dé-ploré  l’absolue impuissance à s’en extraire par nous-même,
l’im-ploration d’un improbable impensable surgit du champ des possibles…

La seule certitude qui s’offre alors moi est que je suis arrivé au sommet…

MAINTENANT !